De quoi parle-t-on ?

Une émission, un débat, un reportage ou une interview qui recouvre les événements qui touchent les collégiens et fait parler les langues de bois.

 

Préparé par :

  • Nawel M’HAMDI en 5éme D
  • Jade ARDJOUNE en 5éme D
  • Melina COLIN en 5éme D

Non au harcelement !

A l'occasion de la journée nationale contre le harcèlement et la violence, un débat était mis en place le 10 novembre 2017 pour apprendre et comprendre ce phénomène de société.

Nous avons regardé quelques reportages, écouté des enfants victimes et surtout des parents qui ont perdu leurs enfants.

Le harcèlement à l’école touche chaque année 700 000 élèves. Ces enfants souffrent au quotidien de brimades, de moqueries, de mises à l’écart voire de violences physiques.

Nous avons fait le choix de mettre en place un flyer, qui résumera ce phénomène et comment le combattre. 

Ce flyer paraîtra courant Janvier 2018. En attendant prenez le temps de lire notre article :

 

Le harcèlement pour certaines personnes

 

est un jeu marrant! Arrêtons de donner

 

des petits noms à nos amis, arrêtons de

 

se moquer d'un élève car il est petit,

 

grand, gros...

 

 

Aujourd’hui si tu as un camarade

 

différent des autres, tu n'as pas le droit

 

de l'exclure du cercle de la classe,

 

tu n'as pas le droit de l'isoler,

 

tu n'as pas le droit de l'insulter

 

et tu dois le protéger des autres.

 

 

Voilà mon conseil :

 

Pour ceux qui se font harceler,

 

allez directement voir une personne adulte

 

pour qu’elle vous aide.

 

 

Article de Nancy 6H et Sami 6F

 

Le BUZZ de cette semaine

Nous allons chercher pour vous l'actualité hebdomadaire qui nous a marqué:

 

Émeute du Nutella

 

Toute la France touchée par des émeutes pour du Nutella :

 

Une promotion de Nutella à 1€ a fait perdre la tête à plusieurs clients et ils étaient prêts à tout pour leur pot Nutella.

Triste constat. Il est temps que les ces gens agissent plus intelligemment !

Des milliers de gens ont causé des émeutes dans toute la France.

Espérant que c'est une première et une dernière !

Écrit par Bruno Coupinot

«